Méthodes alternatives pour vous accompagner

Aromathérapie

L'aromathérapie est l’art de soigner par les aromates : le terme aromathérapie a été inventé par le français René-Maurice Gattefosse en 1937.

Son intention était de distinguer l'application médicale des huiles essentielles avec leur utilisation en parfumerie. D’autres scientifiques ont affiné la définition notamment Robert Tisserand qui explique que l'aromathérapie est une "thérapie attentionnée et pratique qui cherche à favoriser la détente, à augmenter l'énergie tout en réduisant les effets du stress et à établir l'équilibre perdu entre le corps et l'âme". 

En effet, l'utilisation d'essences aromatiques extraites de plantes peut aider à équilibrer, harmoniser et promouvoir la santé corporelle et un bien-être de l'esprit.

A la fois art et science, cette pratique holistique permet à la fois de prévenir et d'aider au processus d’arrêt du tabac. Prévenir les nombreux dérèglements physiologiques lors du sevrage tabagique permet de rééquilibrer les sens. 

C’est d’abord rétablir le goût, le sens le plus touché : les résidus de combustion n’étant plus en bouche, vous redécouvrez le véritable goût des aliments.

C’est ensuite rétablir progressivement le sens de l’odorat : une fois sevré, les odeurs vous réapparaissent, plus fines et plus nombreuses qu’auparavant.

Ces dérèglements concernent aussi les symptômes tels que le stress, l’irritabilité, la fatigue, etc. Mais alors les huiles essentielles peuvent-elles vous aider dans l’arrêt du tabac ?

La phytothérapie est l’art de soigner par l’utilisation les plantes. On parle de médecine alternative ou parallèle.

A ce jour aucune étude scientifique n’a prouvé l’efficacité de la phytothérapie mais cette médecine douce peut malgré tout avoir une place importante dans l’aide à l’arrêt du tabac. Pour faire face aux conséquences du sevrage tabagique, les plantes peuvent vous accompagner dans votre démarche (exemple : la verveine).

Les thérapies comportementales et cognitives (ou TCC) représentent un ensemble de techniques de traitement par la parole qui met l'accent sur la façon dont nos pensées, nos croyances et nos attitudes influent sur les sentiments personnels et sur notre comportement patient.

L’objectif est de mieux appréhender différentes problématiques que nous rencontrons au jour le jour.

La théorie majeure derrière l’acronyme TCC est liée à votre façon de penser, pouvant affecter votre manière de vous percevoir et de vous comporter. Par exemple, en interprétant une situation négativement, les émotions associées à cette situation seront tout aussi négatives, entraînant un comportement associé que vous devez analyser et changer1.

Un thérapeute habitué des techniques TCC peut vous aider à analyser et identifier les modèles de pensées négatives et les comportements associés qui vous posent problème au quotidien. Ces modèles de pensées sont la clef d’une thérapie réussie, vous pourrez alors changer votre perception de votre environnement et modifier vos comportements associés futurs. Les tabacologues utilisent les techniques TCC dans leur pratique quotidienne.

Ces thérapies sont reconnues par les experts pour leur efficacité dans l'accompagnement de l'arrêt du tabac ; elles peuvent ainsi aider un fumeur à ne pas "craquer" quand il voit une autre personne fumer, à rompre avec certaines habitudes ou bien gérer son stress autrement qu'en fumant. Le thérapeute va, par le dialogue et des exercices, amener le fumeur à observer et comprendre à quoi correspondent certaines de ses cigarettes (habitudes, réflexes conditionnés, rituels, gestion de certaines émotions telles que l'anxiété, le plaisir, ...). Les thérapies comportementales et cognitives peuvent être abordées dans le cadre des consultations de tabacologie, cependant, lorsque la dépendance psychologique et forte, rencontrer un thérapeute cognitivo-comportementaliste sur plusieurs séances s'avère efficace.

1. https://socialanxietyinstitute.org/comprehensive-cognitive-behavioral-therapy-social-anxiety-disorder